crédit photos : Marc Ginot

Fanny Rudelle

_MG12479

Comédienne et Metteuse en scène.

Formée au Conservatoire National de Région de Montpellier Agglomération ainsi qu’à l’Ecole Régionale d’Acteurs de Cannes.
Licence d’art du spectacle, DEUG de psychologie.
DE théâtre 2010 ( diplôme d’état d’intervenant en Théâtre)

Elle travaille avec Julien Guill, Stéphane Laudier, Eli Commins, Julien Bouffier, Jacques Bioulés, Renaud- Marie Leblanc, Nicole Yanni, Béatrice Houplain, Luc Sabot, René Loyon, Thierry Roisin, Patrick Massé, Alain Milianti, Michèle Leca.

Comédienne permanente au Théâtre des Treize Vents, CDN de Montpellier Languedoc-Roussillon (2001-2010) et y travaille sous la direction de Jean-Claude Fall

Met en scène :

« Histoire d’Amour » de Jean-Luc Lagarce.

« Enfance » de Nathalie

« Feuilles d’herbe » de Walt Withman.

« l’une de L’autre » de Nadia Xerri.L

Collaboration artistique et commande d’écriture : « conseils pour une jeune épouse, Advice to a young bride, ou préparation collective à la vie conjugale. Bilingue » de Marion Aubert . Création Avril 2012 Théâtre Jean Vilar.

Metteur en scène pour Opéra Junior : l’arche de Noé de B.Britten 2011, les chants de la mer de R.Calmel et l’album à colorier de J.Absil 2012

Projets 2015/2016 :

My secret Garden de Falk Richter ( comédienne)

Bérénice de jean Racine (collaboratrice)

Assemblée ( adapatation  de Marion de Lorme ) de Victor Hugo ( comédienne)

Mariavaux-  la dispute HF ( collaboratrice et comédienne)

Atlantides de jean René lemoine ( mise en scène ).

Vanessa Liautey

Comédienne et Metteuse en scène.

Elle intègre la compagnie Adessoe sempre/Julien Bouffier en 2000 avec Hernani et travaille dans presque chacune de ses créations.
Elle joue aussi sous la direction de Marjorie Nakache, Jean-Claude Fall, Luc Sabot, Fanny Rudelle, Jacques Allaire.
Elle monte sa compagnie « La Faction » dans laquelle elle créé FORGET MARILYN  et L’ENFANT PLEURAIT, et tourne régulièrement pour le cinéma et la télévision.
 

Julien Guill

_MG12551
 Metteur en scène

Formé à la Comédie de Saint-Étienne et au C.N.R. de Montpellier
Au théâtre, comme comédien, il travaille de grands auteurs classiques (Shakespeare, Molière, Hugo, Filippo…) et contemporains (Dario Fo, Turrini, Cormann, Bernhard, Besset, Mrozeck, Bond, Schawb, Genet, Redonnet…) Il s’est également intéressé aux oeuvres poétiques de Ferré, Maïakovski, Ponge, Delteil, Char et Whitman. Il a joué, entre autres, sous la direction de Fanny Rudelle, Julien Bouffier, Gilbert Desveaux, Jean Claude Fall, Frédéric Borie, Marion Guerrero, Bela Czuppon, Michel Arbatz, Eric Massé, Christian Chessa, P. Béziers, Mathias Beyler, René Loyon,  Daniel Benoin…
Artiste associé à la compagnie provisoire, il met en scène « Assemblée » d’après Victor Hugo, « J’ai torturé » d’après des témoignages de tortionnaires, « Ce soir on improvise » d’après Pirandello, « L’Ogrelet » de Suzanne Lebeau (jeune public), « Médée(restitution) » d’après Euripide, « Impromptu » d’après Molière, « Macbeth[aspects] » d’après Shakespeare, « Diktat » d’Enzo Cormann, « Minetti » de Thomas Bernhard, « Le nuage en pantalon » de Maïakovski.
Avec des interprètes amateurs, il met en scène des spectacles et des lectures travaillant entre autres, sur des oeuvres de Molière, Anton Tchekhov, William Shakespeare, Sylvain Levey, Bertold Brecht, Xavier Durringer, Roy Lewis,  Jon Fosse ..

Claire Engel

claire engel

Comédienne

Formation classique initiale (de 1982 à 1989) : Yves Steinmetz
Dans le cadre du Bac : Acteurs intervenants de l’Ecole de Chaillot- Antoine Vitez (Jean-Marie Winling, Daniel Soulier, Philippe Girard)
Formations depuis 1991: sur le tas – cofondatrice de la compagnie Adesso e Sempre (Julien Bouffier)
Collectifs et compagnies, metteur-es en scène de théâtre/chorégraphes et coaches voix sur projets/stages : radiophoniques, escrime.

Metteuse en scène / conceptrice

Mises en scène principales
Miroirs – 2005. De Marcel Béalu,
Vivre ! – 2007. D’après Kafka, Milena Jesenska, Marina Tsvetaïeva et Margarete Buber-Neumann,
La Femme qui – 2012. Elle co-signe l’écriture du texte avec Frédéric Ferrer
Gladiatrice (un métier d’avenir) – 2018. Bible en co-signature, texte Ludovic Abgrall.

Films

Making up – 2010 (scénario et jeu, co-réalisation). Montage et réalisation Laurent Rojol, montage sonore Eric Guennou.
http://www.dailymotion.com/video/kOszfpOacelTG72h87

XYX (« identités imposées, identités mouvantes ») – 2018 (mise en scène, interviewes, écriture). Montage et réalisation Laurent Rojol

 Enseignement théâtral (Education Nationale, Université, Ecoles de théâtre, stages réinsertion et publics spécifiques – IME, CHU psy, prison)

Oeil extérieur : spectacles de rue et groupes de musique

Jeu
A participé à de nombreux projets très divers : burlesques, cabaret, scientifiques, classiques et traditionnels, jeune public, purement poétiques, solos…cadres institutionnels et non-institutionnels.
Plus généralement, a travaillé sur des spectacles et/ou des performances où l’écriture de plateau prévaut, les écritures scéniques sont multiples et s’inscrivent dans une recherche résolument contemporaine et transdisciplinaire, en compagnie d’auteurs vivants ou non.
On retrouve cette influence dans ses mises en scène.

Spectacles en cours de tournée ou de répétitions :

Souliers Rouges, d’A Namur, mise en scène Félicie Artaud – jeune public
Dans la solitude des champs de coton, de BM Koltès, mise en scène Guillaumme Fargas
Oedipe, de Sophocle, mise en scène Toni Cafiero
MADAM, épisode 4, mise en scène Hélène Soulié – théâtre contemporain

Mise en scène – Compagnie Chagall sans M

Elle part de matériaux textuels généralement non théâtraux (Miroirs : conte noir – Vivre ! : correspondance, chronique journalistique, biographie et poésie – La Femme qui : roman et enquête anthropologique – autofiction)
Elle s’oriente de plus en plus vers des thèmes sociétaux, qui inspirent une dramaturgie dite « d’investigation » ; vers une écriture originale des textes, fruits de recherches puisant leurs sources dans les sciences, les Arts et le vernaculaire : pour une « l’initiative poétique du réel ». Elle termine son cycle de créations 2015-2018, COPERNIC, sur l’égalité femmes/hommes, par un spectacle, une expo vivante et un film documentaire.
Son prochain cycle (2019-2021), NOUS, continue de tracer la ligne artistique de la compagnie autour de la notion d’intersectionnalité.

Karina Pantaléo

MG1_2203Karina Pantaleo est formée au Conservatoire d’Aix-en-Provence, à Epse Danse à
Montpellier, à Mudra l’école de M.Béjart et au Ballet Rambert à Londres.

Elle mène en parallèle une carrière d’interprète et de pédagogue. Elle a dansé pour
Patrice Barthès, Germana Civera, Yann Lheureux, Young Ho Nam, Leonardo
Montecchia, Anne Lopez, Julien Guil et élaboré des duos complices avec Eve Jouret
ou Emmanuelle Bunel.
Titulaire du D.E en danse contemporaine, elle intervient pour les compagnies Aurelia
de Rita Cioffi, Rama de Fabrice Ramalingom, dans le projet Danse à l’Ecole, et pour
la compagnie Action d’espace de François Rascalou dans le projet Danse à la Crêche.
Elle enseigne pour la formation professionnelle des Arts du cirque Balthazar, au
C.R.R, à Opéra Junior et dans le dispositif Démos.
Elle a également enseigné le Tango auprès de Leonardo Montecchia, Patrice Barthes et
Jean-Sébastien Rampazzi.

Adélaïde Héliot

HELIOT ADELAIDEAdélaïde se forme à la danse, au théâtre et à la musique tout au long de sa scolarité, puis parallèlement à ses études en Masters d’Histoire et de Sciences du Langage. Elle intègre à ce moment-là des compagnies montpelliéraines en tant que danseuse interprète (Cie Bo’Em, Cie Imagine) et comédienne (Cie D’autre Part). Elle part ensuite enseigner le français à l’étranger pendant 5 ans (Espagne, Burkina Faso, Inde, Québec, Afrique du Sud, Italie) et de retour en France, elle continue auprès de migrants. De 2015 à 2018, elle suit le Cours Florent Montpellier ‪sous la direction de metteurs en scène de la région tels Sophie Lagier, Dag Jeanneret, Jacques Allaire. Ses travaux de fin d’études menés en tant que comédienne et metteur en scène sont primés. Depuis la fin de sa formation, elle a été engagée comme comédienne par la Cie Acetone dans un spectacle mis en scène par Sophie Lagier programmé par le théâtre Jean Vilar de Montpellier, ainsi que par la Cie Provisoire dirigée par Julien Guill comme comédienne et par la Maison Théâtre pour mener des ateliers théâtre.

Marine Bachelot Nguyen

 

Marine Bachelot Nguyen PhotoUniversitaire dramaturge poursuivant des recherches universitaires sur le théâtre politique, elle développe un travail d’écriture et de mise en scène. Puis fonde en 2004 avec cinq autres auteur.e.s la compagnie Lumière d’août.

Dans son travail, elle explore l’alliance de la fiction et du document, les croisements du corps et du politique, les questions féministes et postcoloniales.

En 2009 elle entame le projet Féministes ?, cycle de recherches, d’écriture et de création consacré aux féminismes.

En 2012-2013, elle est artiste associée au Centre Culturel de Cesson-Sévigné.

En 2014, elle est lauréate du programme Hors-les-Murs de l’Institut Français pour une recherche sur le mouvement LGBT au Viêtnam.

Elle réside à l’Institut Français de Hô Chi Minh Ville en février et décembre 2018, pour travailler au projet Circulations Capitales avec Marina Keltchewsky et François-Xavier Phan. Invitée par Troisième Bureau et la MC2, elle est en résidence d’écriture à Grenoble en mai-juin 2018, puis à la Chartreuse et au Strapontin en avril-mai 2019, pour une création du spectacle en septembre 2019 au Théâtre du Canal (Redon). Elle travaille parallèlement à une nouvelle pièce et mise en scène, Akila – le tissu d’Antigone (création automne 2020).

Après des études de Lettres/Arts du spectacle, elle enseigne en lycée option théâtre (2001-03), travaille comme dramaturge pour le théâtre de Folle Pensée (2002-07), poursuit des recherches universitaires sur le théâtre politique, tout en développant son travail d’écriture et de mise en scène.

En août 2004, elle fonde avec cinq autres auteur.e.s la compagnie Lumière d’août.

Dans son travail, elle explore l’alliance de la fiction et du document, les croisements du corps et du politique, les questions féministes et postcoloniales.

Elle est à l’initiative des Courtes pièces politiques, spectacle composé de textes commandés aux auteur.e.s de Lumière d’août et à Gianina Carbunariu (création en 2006 avec Alexis Fichet). Elle est lauréate de l’Aide à la création du CNT pour Artemisia vulgaris (création en 2007-2008, Festival Mettre en scène, La Paillette/Théâtre National de Bretagne).

Elle obtient l’Aide à l’écriture de la SACD-Beaumarchais pour La place du chien (sitcom canin et postcolonial), qu’elle termine en juin 2009 lors d’une résidence d’auteure à la Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon. Elle crée le spectacle en mars 2014 à la Maison du Théâtre à Brest et à la Maison des Métallos à Paris. Reprise lors du festival off d’Avignon 2017.

En 2009 elle entame le projet Féministes ?, cycle de recherches, d’écriture et de création consacré aux féminismes. En font partie les spectacles Histoires de femmes et de lessives (2009),  « La femme, ce continent noir… » (2010), À la racine (2011, Festival Mettre en scène), Rebel girlz mascarade, ainsi que deux lectures-débat, Cheval de bataille/Combats féministes et Cheval de bataille/Féminismes face au sexisme et au racisme.

En 2012-2013, elle est artiste associée au Centre Culturel de Cesson-Sévigné.

En 2014, elle est lauréate du programme Hors-les-Murs de l’Institut Français pour une recherche sur le mouvement LGBT au Viêtnam. Elle obtient une bourse Découverte du CNL en soutien à l’écriture du texte qui en découle, Les ombres et les lèvres (résidence à la Chartreuse en septembre 2015). Le spectacle est créé en février 2016 au Théâtre National de Bretagne à Rennes.

En septembre 2017, elle participe à une pépinière internationale d’artistes organisée par la CITF à Ottawa (Canada).

Elle réside à l’Institut Français de Hô Chi Minh Ville en février et décembre 2018, pour travailler au projet Circulations Capitales avec Marina Keltchewsky et François-Xavier Phan. Invitée par Troisième Bureau et la MC2, elle est en résidence d’écriture à Grenoble en mai-juin 2018, puis à la Chartreuse et au Strapontin en avril-mai 2019, pour une création du spectacle en septembre 2019 au Théâtre du Canal (Redon). Elle travaille parallèlement à une nouvelle pièce et mise en scène, Akila – le tissu d’Antigone (création automne 2020).

Ses pièces sont jouées en Bretagne, France, Suisse, Afrique, créées par elle-même ou d’autres metteur-e-s en scène : Anne Bisang, Charlie Windelschmidt, Alexandre Koutchevsky, Clauvice N’Goubili, Guillaume Béguin, David Gauchard, Hélène Soulié, etc.

Le fils, Les ombres et les lèvres, et La place du chien sont publiées chez Lansman Éditeur. Histoires de femmes et de lessives aux Éditions des Deux Corps. Deux sœurs à l’Avant-Scène dans le recueil « Basta! Les Intrépides de la SACD ».

Transmission et formation sont des instances précieuses pour elle. Elle collabore au projet Ciel à Bamako/Ciel à Ouaga d’Alexandre Koutchevsky, elle participe à des résidences d’artistes, dirige des mises en lecture, pour Lumière d’août ou d’autres associations. Elle anime des ateliers d’écriture et de théâtre auprès de partenaires variés (Universités, École d’architecture, École d’ingénieurs, hôpital psychiatrique, etc). Elle a aussi participé aux activités du groupe de recherche Théâtre(s) politique(s) et est impliquée dans les associations HF Bretagne et Décoloniser les Arts.

Aurélie Namur

photo aurélie namur (c) yannick

Je suis née en 1979, dans un minuscule village berrichon. De nature très timide, j’ai d’abord vécu dans le silence de la lecture. Après des études d’Hypokhâgne et khâgne à Montpellier, j’entre au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris (CNSAD). Dès ma sortie en 2004, je travaille comme actrice pour le cinéma (nommée talent ADAMI 2005), la radio, et le théâtre sous la direction de Christian Benedetti, Muriel Mayette, Jean-Marie Patte, Leyla-Claire Rabih, Julien Fisera, Guillaume Vincent. En 2006, une rencontre avec Pippo Delbono lors de l’Ecole des Maîtres agit comme un puissant déclencheur qui me mène sur le chemin de l’écriture. En 2006, je fonde la compagnie LES NUITS CLAIRES, qui a rapidement émergé.

Mon travail d’écriture tente de mettre en perspective une réalité actuelle, sensible, voir délicate. Je conte des histoires car la fable est pour moi le moyen d’aller loin dans une forme de questionnement. Je m’adresse tantôt aux adultes, tantôt au jeune public, tantôt aux deux, avec une même exigence. Il y a sans doute un humanisme dans ma quête qui tente de prendre le spectateur / lecteur par la main, de traverser l’angoisse de l’époque ensemble en voulant croire à une issue possible.
Mon premier texte, Et blanche aussi, sera le premier spectacle de la cie, mis en scène par Félicie Artaud, qui va tourner dans toute l’Europe. S’ensuit Mon Géant, récompensé au festival d’Huy 2011 (Belgique) par deux prix : Le prix d’interprétation et le coup de foudre de la presse. Le voyage égaré  (traduit en allemand par Bettina Arlt, mis en lecture pour le festival Primeurs de Saarbrücken / radio Sarroise et la radio italienne RAI Bolzano) sera  « Coup de foudre d’ARTE » au festival d’Avignon 2012 / La manufacture. On se suivra de près jouera en France et en Belgique. Ces deux derniers textes seront édités la même année chez Lansman, avec qui j’entame une fidélité. A partir de 2013, je réponds à de nombreuses commandes d’écriture : Invisible body (compagnie brésilienne de danse LASO), Montagne, Lullinight, For Love, je suis tigre (compagnie de danse Groupe Noces / Florence Bernad), Lampédurêve (scène conventionnée la Grande Ourse), les chroniques des salines (feuilleton pour LR2l), Canicule et Camping sauvage (NUITS NOIRES de France Inter/Patrick Liegibel) et la vie comme elle va, goutte à goutte (Scène conventionnée de Clermont l’Hérault). Je participe en outre à des BALS LITTÉRAIRES (Vannes, Lunéville…), expérimentant ainsi l’écriture collective.

En tant que comédienne, je joue dans tous les spectacles de la cie Les Nuits claires / Agnello  sauf La femme Vautour, Le grand jour. Pour Mon Géant (2009) je reçois le prix d’interprétation de la ville de Huy / Belgique. Je joue aussi pour d’autres metteurs en scène tels que Christian Benedetti, Leyla-Claire Rabih, Julien Fisera, Guillaume Vincent, Florence Bernad. Je mets en scène Mon Géant (2009) Le stress de l’hippocampe (2015) (en collaboration avec Félicie Artaud), La femme vautour (2012), Le grand jour (2014), Après la neige (2018), salué par la presse ( le monde, L’humanité) et prochainement Notre Classe (titre provisoire). J’enseigne le théâtre à l’étranger (Callaté Violeta pour l’ONG Aqua para la vida au Nigaragua, Sonia pour l’école Bembereké au Benin). Je mène des ateliers d’écriture à l’occasion de stages (au CDN de Montpellier, à l’Université Paul Valéry, à la compagnie maritime ou au sein de dispositifs tel que « Auteurs en Lycée » échelonné sur une année entière ou encore de projets européen tel que « Dans quel monde JE VIS » à l’initiative du Théâtre National de Toulouse, du Théâtre National de Bruxelles et de Compagny of angels à Londres.

Bibliographie :

Théâtre :

On se suivra de près (éditions Lansman 2011)

Invisible Body (commande de la compagnie brésilienne de danse LASO / Carlos Laerte)

La femme vautour (forme courte)

Isabelle 100 visages (Lansman 2015)

For love (commande de la cie de danse Groupe Noce/Florence Bernad)

Le grand jour (forme courte)

Chez Alice (commande de territoire Là-bas théâtre)

La vie comme elle va (Goutte à goutte /La folie des grandeurs) (commande SC le Sillon)

Après la neige (Lansman 2018)

Récit :

Le voyage égaré (éditions Lansman 2011)

Macaroni / l’os des salines in Les chroniques retrouvées du midi (commande / ouvrage collectif) Languedoc Roussillon Livre et lecture

Rapaces

Fictions radiophoniques :

Canicule  et  Camping sauvage (fictions radiophoniques commande de Patrick Liegibel pour NUITS NOIRES sur France Inter)

Théâtre jeunesse :

Et blanche aussi (Lansman / CTEJ 2014)

Mon Géant (coécrit avec Félicie Artaud ) (Lansman / CTEJ 2014)

Coup Franc in La scène aux ados 12 (ouvrage collectif) (Lansman 2015)

Isabelle 100 visages (Lansman 2015)

Montagne (commande de la cie de danse Groupe Noce/Florence Bernad)

Lampédurêve (commande de SC de Villeneuve les Maguelone et de la DRAC LR)

Lullinight (commande de la cie de danse Groupe Noce/Florence Bernad)

Souliers rouges (Lansman 2016)

Puis réédition spéciale Spectacles en recommandé avec Erika Tremblay Roy et Daniela Ginevro (Lansman 2017)

Je suis tigre (commande de la cie de danse Groupe Noce/Florence Bernad)

Notre tempête

Album jeunesse :

Rouges Souliers (Lansman 2018, Album avec l’illustrateur Antoine Blanquart)

Bourses et prix:

Bourse d’écriture Occitanie Livre & Lecture 2019 (Notre tempête)

Bourse d’écriture Beaumarchais – SACD 2017 (Après la neige)

Bourse Livre spectacle vivant région Occitanie 2016 (Après la neige)

Bourse du Centre National du Livre 2015 (Souliers rouges)

Concours « la scène aux ados » en 2015 (Coup franc)

Bourse Livre lecture public région Languedoc Roussillon 2013 (Isabelle 100 visages)

Résidences d’écritures à CIRCA La Chartreuse (à 3 reprises)

Pièce L’élan de Suzi finaliste du concours « appel à textes les Ecrivains associés du Théâtre (EAT) (2017)

Pièce Rapaces finaliste du concours les metteurs en scènes / CDW / Bruxelles

Follow by Email
Facebook
Instagram